Être sourde et footix* pendant le mondial 2018 !

Description de la photo. Jeune femme jouant au foot. Elle porte un implant cochléaire rouge-orangé et un maillot de foot des bleus. Fin de la description de la photo.
Dessin de la mascotte de la coupe du Monde de foot de 1998 appelée "Footix". C'est un coq qui porte un ballon de foot dans sa main.

*Footix était au départ le nom de la mascotte de la coupe du Monde de 1998 qui se déroulait en France (dessin à gauche de ce texte).

C’est devenu un concept fourre-tout pour désigner les personnes qui deviennent fan de football au moment des grands matchs. Ce sont souvent des supporteurs de plusieurs équipes à la fois ou de l’équipe « à la mode » et qui ne connaissent pas toutes les règles du jeu… Tout à fait moi ! 🙂

Été 2018, coupe du Monde 2018, la France est en demi-finale, je la regarde avec mon Homme !

Retour de la mi-temps, il me dit : Olalalala, ça sent le souffre ce match !
Moi, ne connaissant pas cette expression : Le quoi ?
Lui : Le souffre !
Moi : Le souffre ?
Lui : Oui, ça veut dire que ça sent pas bon !
Moi : Ça a vraiment une odeur le souffre ?
Lui, déjà à fond dans le match : Oui, le souffre !

Bon là c’est le dialogue de sourds entre sourds (nous le sommes tous les deux) qui commence car il n’est déjà plus dans la conversation… mon Homme regarde la DEMI-FINALE avec la FRANCE !

Moi : Je demandais juste si le souffre avait vraiment une odeur.
Lui, en parlant du match : Ah oui ça pue le souffre !
Moi, en parlant du souffre : Ah d’accord, je ne savais pas.

Après une petite recherche, l’expression « ça sent le souffre » est utilisée pour qualifier les « situations tendues », qui vont « péter » car le souffre est un composant des explosifs.

(Petite parenthèse adressée à mes potes adoré.e.s : n’hésitez pas à intégrer les mots zarbi des commentateurs dans nos conversations pour que je les apprenne !)

20 minutes après, grâce aux sous-titres, je m’aperçois que ce sont les commentateurs qui utilisent cette expression « Il sent vraiment le souffre ce match ! »
Je ne regardais pas assez de match avec sous-titres pour la connaître !
Du coup, ma suppléance mentale (lire cette brève) n’est pas suffisante pour comprendre ou deviner le mot « souffre ».

Bon, mes chers potes, va falloir vous mettre à regarder plus de matchs et utiliser les mots zarbi des commentateurs pour que je sois à la page !

Pourtant, lorsque mon Homme n’est pas aussi concentré que sur le match France-Belgique, nous regardons souvent les match sans sous-titres ni son. Pourquoi ?

CAR LES SOUS-TITRES FOURNISSENT DES PHRASES INCOMPLÈTES, AFFICHÉES SUR L’ÉCRAN avec au moins 30 secondes de retard et cachent régulièrement le ballon.

(On me glisse dans l’oreillette que les commentateurs finissent rarement leurs phrases, je ne savais pas ! Mais je sais aussi que les sous-titres en direct sont souvent incomplets. Cumulez les 2 et…Cumulez les 2 et…pfff laissons les commentaires courir et abandonnons les sous-titres !)

Pour couronner le tout, les commentateurs français sont trop sur la critique à notre goût. Nous sommes donc frustrés de devoir fournir autant d’efforts pour lire les commentaires pourris (désolée, je n’ai pas d’autres mots).

Pour y palier, mon Homme commente le match à voix haute grâce aux infos qu’il glane sur internet.

Et j’adore car il m’explique toutes les règles : je connais enfin la différence entre touche, corner, coup franc et penalty. Bon, en tant que footix qui se respecte, il faudra certainement me les ré-apprendre à la prochaine coupe du monde, je risque d’oublier d’ici là !!!

Mon Homme ne s’arrête pas là, j’ai aussi droit à tout le topo des joueurs à suivre, des joueurs qui d’habitude jouent ensemble mais sont concurrents lors du mondial, combien ils ont d’enfants, où ils habitent, lesquels font beaucoup de fautes, celui qui est toujours par terre… Aaaaaah d’accord je comprends enfin les blagues qui passent sur les réseaux sociaux sur Neymar JR !

Alphabet à partir d'un montage photos du joueur de foot Neymar JR qui se met à terre d'un qu'un autre joueur le touche !

Ici, c’est un bel avantage d’être sourds dans un monde fait par et pour les entendants. Commenter en amoureux nous amuse bien plus que de pester toutes les 3 minutes en écoutant les commentateurs et leurs critiques souvent faciles !