Clara est derrière FemmeBionique !

Une DRH m’a dit un jour : “Tu sais Clara, c’est en te côtoyant que je comprends qu’est-ce que la surdité”.

Cette phrase m’a complètement interloquée.
J’ai compris que je venais de trouver ma mission !

Je suis née sourde dans une famille entendante.
Pour moi, la normalité, c’est mon handicap.
Et j’en ai fait mon métier !

Je parle en français, j’entends, et je pratique la langue des signes française.
J’ai suivi une formation en master RH puis un parcours de RH en entreprise.

Alors quand cette DRH m’a dit cette phrase, j’ai compris que ma mission serait désormais de rendre le handicap accessible à tous en entreprise, dans les écoles et auprès des particuliers.

Description de la photo : portrait de Clara, Femmebionique. Tailleur bleu marine, cheveux châtains clairs, yeux bleus et joues rebondies ! Fin de la description

Je suis née avec une surdité (moyenne d’un côté et sévère de l’autre). Alors, avant même de souffler ma première bougie, je portais des appareils auditifs !

J’entendais, mal ou flou mais j’entendais quand même. Cela m’a permis d’apprendre naturellement à parler en français, par imitation (couplé avec de nombreuses séances d’orthophonie et un bon soutien familial !).

Adolescente, ma surdité s’est complètement dégradée. Apprendre la Langue des Signes Française (LSF) m’a sauvé la vie ! Grâce à elle, j’ai pu retrouver une vie sociale fluide.

À cette période-là j’ai été implantée 3 fois : 2 échecs, 1 réussite.

Aujourd’hui, j’entends grâce à l’implant cochléaire. J’entends imparfaitement, flou : je reste une personne sourde.

Je parle en français oralement, et je suis bilingue en Langue des Signes Française.

Mon parcours professionnel avec à la fois une casquette de salariée handicapée et de professionnelle RH, m’ont donné envie de rendre le handicap accessible pour faire évoluer nos comportements.

Car j’ai constaté une chose : on dit souvent aux personnes “valides” comment faire face à une personne qui a un handicap. Et c’est nécessaire !

Mais on oublie l’inverse : nous aussi, les personnes handicapées, nous avons besoin d’apprendre comment composer au mieux avec notre handicap.

Alors j’ai décidé de créer mon entreprise : FemmeBionique est née !

Pourquoi ce nom « FemmeBionique » ?

Certaines personnes pensent à la série canadienne “Super Jaimie” !
Série que je n’ai jamais vue d’ailleurs car il manque les sous-titres.

En réalité, le mot « Bionique » vient de la contraction de 2 mots : « Biologique » et « Électronique »

Cheveux attachés et implant cochléaire Blanc posé sur la tête et l'oreille de Clara FemmeBionique.

L’implant cochléaire est un appareil auditif qui permet de remplacer une partie de l’oreille interne : la cochlée.

J’ai un implant cochléaire posé sur le crâne (à l’intérieur mais aussi à l’extérieur, comme vous pouvez le voir sur la photo !).

J’ai donc en moi de l’électronique (implant cochléaire) inspiré de la biologie (cochlée) : je suis une FemmeBionique !


Clara FemmeBionique
Je suis sourdouée* ! Partager avec vous ma logique de femme sourde.

(*petit jeu de mots avec “sourde” et “douée”)

Clara Femmebionique conduit un tracteur dans la ferme familiale

Travailler dans une ferme, un métier dangereux pour une personne sourde ?

Et pourtant ce fut mon premier job !

Un été où je n’entendais vraiment pas grand chose et que je n’avais pas encore d’ami·es avec qui échanger en Langue des Signes, mon père agriculteur, me dit : « Qu’est-ce que tu vas faire pendant 2 mois ? Viens travailler avec moi pour la moisson ! »

Me voilà embarquée pour tout l’été à conduire les tracteurs, les engins agricoles, peser les remorques pleines de céréales …

La surdité ne m’a absolument pas empêchée de réaliser toutes ces activités !

D’ailleurs, j’ai recommencé été après été 🙂

Pourtant, j’ai choisi une toute autre filière de métier : les Ressources Humaines.

J’ai obtenu mon Master 2 en Ressources Humaines (Celsa, Paris Sorbonne) et après plusieurs années en RH j’ai eu envie de combiner mon expertise RH et mon expérience de personne sourde.

J’ai créé FemmeBionique !

Bref, je suis animée par l’envie de :

  • Diffuser l’essence du mot « handicap » afin de lui redonner la valeur qu’il mérite,
  • Montrer l’importance du droit à la compensation (qui est un principe instauré par la loi du 11 février 2005).

 

Et cela, autant à l’intention des personnes handicapées que des personnes sans handicap particulier !

C’est pour ça que les interventions de FemmeBionique existent : pour mieux comprendre et banaliser le handicap.

Et ce, à travers des interventions qui s’adressent à tous les publics : entreprises, écoles et particuliers.

Clara Femmebionique lors d'une conférence sur le recrutement

Découvrez les prestations de FemmeBionique